S’émerveiller ? Est-ce encore possible ?

savoir s'émerveiller
Est-il possible de s’émerveiller encore ?

Savoir s’émerveiller !

De nos jours, on passe souvent à côté des petites choses de la vie. Les uns prétextant qu’ils n’ont pas le temps de s’attarder, les autres, n’ayant pas conscience de ce qui les entoure, par indifférence ou « je m’en foutisme » !

Fabrice Béal du Club Opération Succès. com, (un excellent site qui vous aide à réussir votre vie !) nous donne sa vision de ce qu’est encore : « savoir s’émerveiller« .

« S’émerveiller nous apporte la joie, l’envie et le désir…

 

Fabrice Béal de Club Opération Succès.com
Fabrice Béal du Club Opération Succès.com

Nous sommes heureux d’être là, à ce moment précis. L’émerveillement nous fait garder une âme d’enfant, un pas vers tout ce qui est à venir. On ne s’ennuie jamais, on regarde toujours le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, on avance dans la vie en ayant encore tout à découvrir. L’émerveillement… non pas un émerveillement béat et stupide, mais celui du coeur, vous offrira sans cesse « tous les possibles » !

Ce qui peut arriver de pire à quelqu’un d’après moi, c’est qu’il cesse de s’émerveiller.

 

Nous passons bien trop souvent devant les choses sans vraiment les voir, nous trouvons que tout est normal et ne voyons plus le miracle d’un simple couché de soleil, la prouesse de survoler un pays en quelques minutes en le regardant à des kilomètres de hauteur par un hublot, ou encore la beauté et la diversité incroyable de notre planète, ses formes, ses reliefs, ses nuances, ses couleurs.

Nous pourrions aussi nous interroger sur le miracle de la vie, sur ce mystérieux, insondable et incommensurable univers dans lequel nous et notre planète vivons.

Personnellement, j’essaye de garder un regard d’enfant le plus souvent possible.

vue d'avion image
De beaux paysages…

J’aime m’émerveiller de la beauté qui nous entoure, mais aussi de toutes les révolutions technologiques qui ont fait avancer le monde, comme Internet par exemple…

Si ces dernières nous coupent parfois de nos besoins essentiels par manque de maîtrise, elles apportent aussi un confort que nous n’avions pas auparavant et qui nous permettent d’aller beaucoup plus loin. Dire que nous avons la possibilité de travailler aujourd’hui en ayant seulement comme outil de travail un ordinateur et que l’on peut voyager en même temps, passer d’une ville à une autre, d’un pays à un autre sans avoir à rester dans un bureau…

Tout cela n’est-il pas miraculeux ? Si nous avions décrit comment serait notre monde il y a seulement un siècle, on nous aurait pris pour des fous !

Nous pouvons passer des journées entières en étant somnambules et en passant devant des merveilles sans les voir, en ayant le regard figé, en étant pris dans nos pensées, préoccupés par des choses temporaires et sans importance.

Nous sommes hypnotisés par nos habitudes alors que nous pourrions changer notre regard et notre perception, et voir tout sous un angle complètement différent.

Le plus difficile est de garder notre « âme d’enfant » car avec l’âge, les expériences, les chocs, les drames qui font partie de notre vie, notre regard se ternit, nos positions se radicalisent et nos certitudes nous aveuglent si nous ne prenons pas garde… Je m’amuse toujours à voir comme un petit enfant ne se préoccupe que du moment présent. Son attention est accaparée par les formes et les couleurs. C’est aussi un formidable observateur qui, sans juger, est capable de repérer tous les travers d’un adulte en très peu de temps et qui en joue !

Nous assimilons trop souvent l’enfance à la naïveté

Mais finalement, la naïveté, c’est peut-être de croire qu’accumuler des connaissances ou monter dans l’échelle sociale définit notre valeur… La véritable intelligence, c’est peut-être de savoir s’émerveiller devant les choses les plus simples de la vie et de voir l’universalité en ce qu’il y a de plus anodin.

Quelle est la principale différence entre un enfant et vous

enfant en père noel
S’émerveiller de l’innocence de l’enfant…

Lui, n’a pratiquement pas de passé… C’est ce qui fait qu’il vit dans l’instant.

Notre capacité à être heureux dépend de notre capacité à oublier le passé. Si nous pouvons nous réveiller le matin en oubliant ce qu’hier a été, alors notre regard sera neuf et nous pourrons de nouveau nous émerveiller. »

Article « Invité » de Fabrice Béal du Club Opération Succès. com

D’autres lectures

Comme beaucoup d'autres, abonnez-vous à ce blog par e-mail. C'est gratuit !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Marie Da Cruz Écrit par :

Marie Da Cruz est Auteure, Rédactrice Web, Blogueuse en Conseils sur le Bien-Etre, le Bonheur, le Couple, la Famille, les Enfants, le Développement personnel et tout ce qui peut contribuer à vous rendre Heureux ! Sa devise : Prenez soin de vous !

Un commentaire

  1. 20 janvier 2015
    Reply

    Un article encore une fois très intéressant, merci pour ce bon travail

Un petit commentaire fait toujours plaisir ! Alors, allez-y !