Pervers narcissiques

 Pervers narcissiques :  l’amour toxique

pervers narcissiques
Pervers narcissiques : une redoutable confusion des sentiments !

« Escroquerie aux Sentiments – Comment se libérer d’un Manipulateur et Aimer de nouveau» de Marie Da Cruz publié sur Amazon est un témoignage, un récit, qui vous permettra de comprendre le jeu perfide et dévastateur d’un manipulateur.

Tout le monde rêve du grand amour ! Mais on tombe parfois sur des manipulateurs, des pervers narcissiques, des escrocs de l’amour qui vous dépouillent de tout sentiment, de toute envie de continuer à vivre…
En voici un exemple, un témoignage, inspiré d’une histoire vraie.
Néanmoins, avec force et courage, vous pouvez surmonter cette dure épreuve et réapprendre à aimer. Découvrons le pouvoir de l’amour sur la cruauté psychologique !

Ces hommes, que l’on surnomme manipulateurs ou « pervers narcissiques« , sont pires que des « sérial killers» !

Ils jouent avec votre vie et vous laissent quasi ou totalement mortes, en tout cas, sur le carreau !

Restez sur vos gardes… il y va de votre vie et de celle de ceux qui vous aiment vraiment…

Extrait :

 

Manipulateur et Beau-parleur !

 

Jamais, je n’aurais imaginé tomber dans le panneau classique, de la “fille qui se fait avoir” et pourtant !
Comme chaque fin de semaine, je terminais, vite-fait, mon travail à la cantine, pour prendre le plus rapidement possible, la route pour aller vers lui.

Plus de 300 kilomètres nous séparaient et ces va-et-vient hebdomadaires finissaient par m’épuiser littéralement. Je délaissais de plus-en-plus mes enfants, pour aller vite le rejoindre !

Oui, le rejoindre après quatre longs mois de séparation, sans s’être vus une seule fois, sans avoir pu l’entendre, au moins au téléphone (ou juste quelques fois), sans avoir compris le choix ferme et définitif de sa décision à reprendre pendant ces longues semaines, son ex !
Une femme qu’il avait connue sur internet, après avoir minutieusement épluché son profil. Elle n’était pourtant pas bête, loin s’en faut, exerçait un métier épanouissant et avait un physique des plus agréables…

Remarque… Tant qu’à faire !

 

Il l’avait repérée méthodiquement, car il lui en fallait une qui subvienne à ses besoins matériels et physiques, une qui lui remplisse la chaudière à fioul, d’où son surnom “la chaudière” !
Ils sont restés ensemble pas loin de quatre ans, auparavant, mais cette “pauvre femme” (je le cite) était déjà condamnée à vivre le même sort que toutes les autres.
Elle n’ignorait pas ma présence dans la vie de son ex-compagnon, mais avait fini par accepter le contrat, à défaut de ne pas avoir d’autre choix…

D’après lui, il l’avait fait revenir chez lui car je l’étouffais, je lui faisais déjà avoir des regrets de nous être retrouvés, tant d’années après.
Tout était prétexte à me tromper avec elle et elle avec moi ! Nous étions plusieurs sur “l’affaire” mais ne dit-on pas (et surtout lui !) “qu’il vaut mieux être a plusieurs sur un bon coup, que tout seul sur un mauvais ?”

Ce dicton le faisait rire et il l’appliquait à la lettre, croyez-moi !

 

Je n’ai jamais autant souffert qu’à cette époque-là !

 

quand tout va mal images
Plus de goût à rien à cause d’un pervers narcissique…

Je ne mangeais plus du tout, je pleurais sans cesse, je me dégoûtais des moindres envies ou plaisirs, je n’avais plus rien, plus rien, plus rien où me raccrocher !

Cette trahison et cette humiliation m’avaient particulièrement anéantie, brisée, cassée, bosselée de partout.
Je n’étais plus que l’ombre de moi-même et tous les sentiments de haine, jalousie, colère, hystérie, tristesse, cafard, anorexie… je les ai tous engloutis en moi !
je me dévorais de l’intérieur et comme un cancer au stade terminal, j’apercevais ma mort prochaine.

 

Je me mourais d’amour…

 

De ces « amours toxiques », nous nous en sortons jamais indemnes ou guéris.

Cependant, à force de prendre conscience que ces hommes ou femmes, que l’on a tant aimés deviennent de plus en plus cyniques et cruels, l’instinct de survie se met alors en route, s’active enfin, vers une délivrance sans aucun doute douloureuse, mais libératrice !

Il est vrai aussi, qu’ensuite il faut se reconstruire, réapprendre à s’aimer en retrouvant l’estime de soi et surtout, ne plus faire confiance à ce genre d’individus !

[…]

 

Une association contre le harcèlement moral existe !

Frèd et Marie, le spot qui dénonce les pervers narcissiques !

C’est l’histoire de Fred et Marie. Elle était belle, l’histoire. « Mon Fred », « Ma Marie », tout ça. Et puis un très sale truc les a rongés, tous les trois, Fred, Marie et l’histoire. Jusqu’à ce que tout vire au cauchemar. Le très sale truc, c’est que Fred est devenu le propriétaire de Marie, de sa vie, de son corps, de son apparence, de ses mots, de ses goûts. Il a fini par tout imposer, tout décider, tout contrôler. Le comportement typique d’un « pervers narcissique« , pour reprendre l’expression en vogue.

 

 

La Belgique pionnière

Avec « Fred et Marie », la Belgique francophone est pionnière dans le genre. « Nous sommes les premiers à avoir abordé la violence psychologique, souligne Alexandra Adriaenssens. On avait regardé ce qui se faisait déjà, dans d’autres pays, histoire de ne pas réinventer la poudre. C’est là qu’on a constaté qu’en matière de lutte contre la violence conjugale, les autres n’abordaient que les coups.

Avec « Fred et Marie », on montre une violence beaucoup plus insidieuse, beaucoup plus perverse, où on entend assez peu de cris en fait. On met en évidence le rapport de domination qu’entretient l’auteur avec la victime ».

ADHÉRER À L’ASSOCIATION

L’association CVP – Contre la Violence Psychologique organise des journées débats, des groupes de parole, des ateliers, afin de permettre aux victimes de partager, de s’exprimer, de sortir de l’isolement.

Elle propose un soutien et une aide individualisée aux victimes et à leurs proches.

Elle diffuse l’actualité marquante, et propose au travers du blog divers articles de fond, des témoignages, des contributions, et des réflexions.

Elle veut par le biais de publications de diffuser le plus d’informations possibles quant à la violence psychologique.

Adhérer à l’association, c’est être informé(e) régulièrement de l’actualité juridique et psychologique.

TÉMOIGNAGE – JUSQU’OÙ LA SOUFFRANCE PEUT ALLER

« Ma fille de 34 ans a fréquenté pendant 4 ans 1/2 ce type de personnage….. petit à petit, il a éloigné ses amis, puis nous ses parents. De plus il était Sénégalais musulman et se permettait beaucoup de choses au nom de sa religion ou des usages dans son pays d’origine : il avait de multiples maîtresses, ne permettait plus à ma fille de penser, s’habiller, manger, vivre comme elle l’aurait voulu. A tel point que ma fille nous a insultés au téléphone, en nous traitant de sales racistes, en nous disant d’être plus tolérants, que s’il couchait ailleurs il fallait être tolérant et que dans sa religion, ça se faisait. Il la traitait comme une princesse pendant quelques jours, en faisant miroiter des projets d’avenir commun, puis la rabaissait plus bas que terre sans raison, du jour au lendemain ; il lui disait notamment qu’elle n’était que son « passe-temps », que le jour où il ferait des projets d’avenir sérieux, ça serait avec une fille bien et pas une traînée comme elle, une musulmane et vierge, qu’il était hors de question qu’il s’investisse auprès de ses 2 « batards » de fils, et tant d’autres vulgarités du même style que je n’oserais même pas reprendre ici . Le quotidien de ma fille n’était plus que cette alternance de « je t’aime moi non plus ». Dans les moments de crise, au début elle nous appelait au secours, nous ou ses amis et nous racontait toutes les horreurs qu’il lui faisait vivre ; nous avons tous essayé de lui faire entendre qu’elle n’avait rien à attendre de ce personnage, qu’il ne ferait que son malheur. La réponse de ma fille, c’était qu’elle l’avait dans la peau et qu’elle serait plus malheureuse encore sans lui…. et puis il revenait, elle le reprenait, nous envoyait tous sur les roses. Petit à petit, elle n’a plus osé se rapprocher de nous dans les moments difficiles et elle s’est isolée. Ma fille s’appelait BABETTE, elle avait 34 ans, elle s’est suicidée en septembre l’an dernier, sans rien dire, sans laisser d’écrit. Elle s’est pendue à la fenêtre de sa chambre. Elle nous laisse ses deux jeunes enfants issus de son précédent mariage, Corentin qui vient de fêter ses 11 ans samedi dernier, et Maëlan qui aura 7 ans fin décembre. Voilà, je voulais vous apporter mon témoignage. Enfin, le (je ne sais même pas comment le qualifier) lui continue sa petite vie, avec ses maîtresses dont certainement l’une d’elles a le même profil que ma fille, un peu mal dans sa peau, avec un grand besoin d’amour. Il continue à vivre, rire, s’amuser…. et ça c’est intolérable. Alors si dans votre entourage vous avez quelqu’un qui subit ce genre de personnage, restez vigilants, même si 10 fois, 20 fois, vous lui répètez que c’est sans issue et qu’il (ou elle) y retourne, restez à sa disposition une 21 ème fois, une 30 ème fois parce que quand la « fois de trop » est là et qu’il (ou elle) réalise qu’il ou elle est seule, il est trop tard. »

Les parents de Babette ont adressé ce témoignage à l’association par le biais du blog.

Ils sont prêts à échanger et à recevoir la parole d’autres, en souffrance.
Afin de ne pas les « envahir » de témoignages ou mails, l’association CVP vous transmettra volontiers leurs coordonnées. Pour cela merci de nous écrire en nous les demandant à : associationcvp@gmail.com

Sources :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 29 autres abonnés

Articles Phares

D’autres Nouvelles

A découvrir

Marie Da Cruz Écrit par :

Marie Da Cruz est Auteure, Rédactrice Web, Blogueuse en Conseils sur le Bien-Etre, le Bonheur, le Couple, la Famille, les Enfants, le Développement personnel et tout ce qui peut contribuer à vous rendre Heureux ! Sa devise : Prenez soin de vous !

Un commentaire

  1. sonia
    24 août 2014
    Reply

    J’ai fait l’objet d’une arnaque sur le site de rencontre meetic par un certain marveau alain qui au début me disait habiter à Auxerre dans le 89 puis au bout de quelques semaine il part en Afrique pour affaire et c’est la que mon cauchemar commence. Il m’a arnaquer d’une somme de 8673€ mais grace aux agents de la police lutte anti arnaque sur le net en Afrique , cet escroc a été arrêter puis j’ai récupérer tout mon argent, vous pouvez faire de même si vous avez été arnaquer de cette manière, voici leur adresse mail:

    interpol -service-antifraude@hotmail.fr

    faites attention aux faux profils sur les sites de rencontre.

Un petit commentaire fait toujours plaisir !