Ne renoncez jamais à un rêve !

Le rêve de Manu enfin réalisé !
Le rêve de Manu enfin réalisé !

Nouvelle rubrique  sur Mon Blog est un Roman… Ne renoncez jamais à un rêve !

Tout comme Manu, vous pouvez laisser ici-même (il suffit de me contacter !) le témoignage de votre propre rêve, à venir ou qui a déjà été réalisé.

Peu importe le sujet, vous pouvez tout nous raconter !

Jusqu’au bout de son rêve !

«Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves…»

Manu nous raconte  son rêve de toujours ! Il s’agit de la rencontre d’une Porsche Boxster et de son propriétaire (enfin!) a l’âge de 51 ans, passionné d’automobile en général depuis son adolescence et par les Porsche en particulier depuis toujours ! Voici son histoire passionnante !

 » Tout débute par un été de 2015 bien chaud au cours duquel il fait tellement chaud justement que, figurez vous une idée tout à fait saugrenue viens de me traverser l’esprit. « Qu’il doit être agréable de rouler sur ces petites routes Portugaises en cabriolet». Il faut vous dire que cette idée je l’ai depuis fort longtemps mais que je l’avais gardé au plus profond de l’abysse ténébreuse qu’est mon inconscient mais le fait d’habiter depuis 5 ans dans un beau pays bordé par la mer et ses falaises a soudain fait ressurgir cette envie même si j’avais déjà un vieux Suzuki Samouraï pour m’aider a découvrir la région sauf qu’avec son 60 Km a l’heure maxi, il n’était fun que sur les chemins de terre menant aux criques.

La Porsche Boxster représente pour moi le compromis idéal de la voiture de sport tant pour le mythe quelle représente que pour le coté abordable, parce qu’en tant que sportive mythique on peut citer pelle mêle Ferrari, Lamborghini …etc etc mais qui sont d’un autre niveau monétaire.

L'une des merveilleuses plages du Portugal
L’une des merveilleuses plages du Portugal

Commence alors pour moi une bataille à l’information, j’épluche les annonces une à une sur Internet et bien que le Portugal soit un pays ou j’ai la chance de voir rouler des superbes voitures, ce qui peut être antinomique avec le niveau de vie et la crise portugaise, mais tout le monde sait que ce sont des passionnés de belles mécaniques, et bien il n’y a pas malgré tout, pléthore de choix dans mon budget que je voulais absolument limiter aux alentours du prix d’une Twingo…(Et oui je sais gros défi!)
Après quelques recherches, seules 2 ou 3 annonces sortiront du lot, que j’étudie a la loupe avec des compléments d’informations sur des forums de discussions qui sont une source inépuisable de renseignements et d’expériences diverses.
Début aout, la semaine de travail étant plus calme pour cause de congés de la moitié des équipes, je pianote sérieusement sur la toile … Et là comme je m’y attendais …pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais je repère quand même 2 annonces très intéressantes. Aussitôt je me dis, allez va les voir ça n’engage a rien ! Accompagné d’un collègue je vais donc voir un modèle 2.7 boite tiptronic de 2002 mais avec 164000 km compteur et une autre qui me paraissait suspecte tellement l’opportunité semblait belle : un modèle de 1997, 2.5L grise dans son état d’origine avec seulement 77000 km certifiés Porsche et en plus dans mon budget !!!
La première fut vite expédiée car il s’agissait en fait d’un pseudo-marchand de voiture d’importation, la voiture était en réalité de 2000, paraissait accidentée et refaite et le marchand n’avait pas la moindre idée de l’historique de l’engin ! De plus il refusa même de faire un test de conduite sous prétexte qu’il n’était pas assuré ! Je partais, déçu vers le second rdv car j’avais un faible pour sa boite auto tiptronic et le fait que ses équipements soient plus récents ….
Sur le parking du supermarché à l’ endroit prévu du 2d rdv, je m’approche et la mon cœur se mit à battre de plus en plus fort, c’était le coup de foudre, pourtant elle était d’une couleur que j’avais proscrite dès le départ, elle était Grise Métallisée et c’est drôle car finalement j’aime beaucoup et je trouve que la couleur lui va bien et a moi aussi du coup.
Je commence à faire le tour de la voiture, elle est propre, réelle, avec juste quelques infimes rayures sur les pare-chocs (au bout de 18 ans…Normal!) et là j’ouvre une porte pour admirer l’intérieur qui me donne un deuxième coup de foudre car l’état était impeccable et sentait bon le look vintage comme je l’avais imaginée.
Vous allez dire qu’il est peut être pas d’une folle gaieté, mais il tranche bien avec la couleur extérieur, puisqu’en effet il est en cuir noir, avec ses sièges sport aux assises surpiquées et surtout le tout est d’origine y compris l’autoradio cassettes mais aussi CD (dans le coffre)! Et oui, on était en 1997 !!!!

Ca lui donne cet air sportif retro que je ne me lasse pas d’apprécier à chaque fois que je monte dans ma belle. Le détail plus c’est que la voiture venant juste d’être sortie du garage ou elle dormait tranquillement la plupart du temps fait que le vendeur n’a pas eu le temps de la nettoyer ni de passer tous les produits « miracle » qui font briller de partout et qui rendent la voiture plus neuve qu’à sa sortie d’usine.
Elle était dans son jus et du coup encore plus réaliste par rapport a son état kilométrique exceptionnel.
Après inspection elle est vraiment très propre, tant au niveau extérieur qu’intérieur, et avec juste un léger nettoyage elle fera des envieux.

Avec ce qui va suivre, tout le monde va me prendre pour un fou. Vous savez tous les conseils que l’on donne aux gens avant l’achat d’une Porsche, et bien j’ai fait tout le contraire de ce qu’il faut faire.

On dit qu’il faut voir beaucoup d’autos, et bien c’est la deuxième que j’ai vu dont je suis tombé amoureux. Tout était en ordre carnet, factures Porsche, historique et j’ai remarqué que la voiture avait été importée avec 60000 km en 2009 et donc n’avait fait que 17000 km depuis en 6 ans!
J’ai suivi quand même le proverbe qui dit que « pour une Porsche il vaut mieux se fier à l’état général de la voiture plutôt qu’au kilométrage affiché » et surtout écouté les commentaires avisés du collègue qui m’accompagnait.

Cette sensation lorsqu’on monte pour la première fois dans une Porsche est indescriptible. Cette vision des ailes avant se terminant par ces gros phares globuleux à travers le pare-brise, cette rangée de 4 compteurs face au conducteur, cette odeur si particulière, un peu comme quand on monte dans une anglaise et que on la reconnaît tout de suite par son parfum, ce bruit inimitable du flat6 qui ronronne derrière votre dos et pour le coup réellement sous vos fesses (la Boxster possède un moteur central). Ca y est je viens d’attraper le virus de la Porschomania.
Je me laisse tomber plus ou moins dans la voiture, dieu que c’est bas, on est bien en présence d’une sportive et si j’avais encore quelques doutes, ils s’effacent au fur et à mesure que les kilomètres défilent le temps de l’essai conduite aux cotés du encore actuel et bref propriétaire.
Ce sera une Porsche et rien d’autre, quand les gens vous disent qu’une fois qu’on y a goûté on en devient accroc, on les prend pour des fous, mais je vous assure que c’est vrai, on pose une fois les fesses dans une Porsche et ça en devient une obsession, à ne plus en dormir la nuit, on en redemande encore et encore, toujours plus, il vous faut une Porsche un point c’est tout.
Je descends de la voiture, le sourire encore scotché au visage, je commence à faire le tour de ce très bel objet, l’observe sous toutes les coutures, ouvre, ferme, vérifie et puis au bout de 15 ou 20min je donne mon Ok.
Apres toutes les démarches administratives faites dans l’heure et paiement du saint Graal, le propriétaire me donne mes clés que je saisies et je me dis: « ça y est c’est enfin le grand jour, un grand jour dans ma vie, je vais être enfin Porschiste après 30 ans de rêve et d’attente… »
Je ne prenais plus de plaisir à conduire depuis longtemps car je fais 90 km tous les matins et soirs pour aller au bureau, mais une Porsche c’est différent, on a l’impression de la piloter plutôt que de la conduire, ce qui décuple encore plus ce plaisir que l’on peut ressentir au volant d’un tel engin. Depuis, pris au jeu de ses accélérations qui n’en finissent plus de vous faire hurler de plaisir et surtout de faire monter le taux d’adrénaline et surtout le premier virage un peu raide qui se jettent à vous et on commence à serrer les fesses, se remémorant les conseils pris ça et là sur l’architecture de la Boxster et sa propulsion arrière parfois glissante mais qui colle au sol du fait de son excellent équilibre des masses : ouf ca passe, mais première frayeur aussi…Je décide donc de rouler sur le chemin du retour plus tranquillement le temps de bien maitriser la conduite d’une propulsion et d’apprivoiser la belle.

J’étais, je suis et je crois que je resterais émerveillé devant tant de charme. La nuit suivant mon achat je n’ai pas beaucoup dormi, l’excitation de cette folle journée me l’ayant interdit.

L’achat de ma première Porsche, cette première journée à son volant resteront à jamais gravé dans ma mémoire, comme peut l’être son premier amour. Encore aujourd’hui J’ai l’impression de vivre un rêve auquel je ne peux croire.
Mais comme dit le proverbe : « La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit…On peut réaliser ses rêves pourvu qu’on en ait la volonté». »
Manu

Source : Manu et sa Porsche Boxster

D’autres lectures

Comme beaucoup d'autres, abonnez-vous à ce blog par e-mail. C'est gratuit !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Marie Da Cruz Écrit par :

Marie Da Cruz est Auteure, Rédactrice Web, Blogueuse en Conseils sur le Bien-Etre, le Bonheur, le Couple, la Famille, les Enfants, le Développement personnel et tout ce qui peut contribuer à vous rendre Heureux ! Sa devise : Prenez soin de vous !

Soyez le premier à commenter

    Un petit commentaire fait toujours plaisir ! Alors, allez-y !