Mes Clés du Bonheur
Un jour, j'ai décidé d'être enfin Heureuse ! Aujourd'hui, je partage avec vous mes Conseils et Astuces pour une vie meilleure au quotidien.

Bonne Fête des Mamans

La belle fête des Mamans !

 

fête des Mamans
Une très belle fête des Mamans à toutes les mères du monde !

Dimanche 29 mai, c’est la fête des Mamans et de toutes ces femmes,  qui n’ont pas porté forcément en leur sein, mais certainement dans leur cœur, cet indéfinissable sentiment d’amour pour leur(s) enfant(s) !

J’ai voulu, à ma façon, signifier le mien à ma mère et vous souhaite à toutes, une bonne et très belle fête des Mamans !

A la gloire de ma Mère

 

De toutes ces années, 

Passées à tes côtés,

Depuis bébé à maturité,

Je n’ai qu’un verbe à conjuguer,

Le verbe Aimer…

 

T’aimer de m’avoir donné la Vie,

T’aimer d’avoir tant subi

Pour m’épargner bien des soucis,

T’aimer de m’avoir chérie,

Au péril parfois de ta propre vie…

 

Tu as su cacher tes tourments

Pour protéger l’enfant,

Avancer en te surpassant,

Batailler comme un géant, 

Le prix d’une Maman…

 

 

Et puis le temps passe,

Les luttes et les combats te lassent,

Ta jeunesse devient fuguasse,

La vie sans doute te dépasse,

Pour toi, chaque chose a sa place…

 

J’admire alors, celle qui fut fière et forte,

N’y allant pas toujours de « main morte »,

Claquant comme ouvrant les portes,

Énergique au sein de cette cohorte,

Insoumise et sans escorte…

 

Aujourd’hui, tu as vieilli

Mais il me reste la mère, l’amie,

Pas de pitié ni de mépris

Pour celle à qui, infiniment je dis…

Merci !

 

Bonne fête Maman ! Je t’aime.



(c) Marie Da Cruz – Chançay mai 2013

 

Fête des mères 2016 : date, cadeau, origine… Ce qu’il faut savoir

Chaque année à la fin du mois mai, c’est la fête des Mamans. Savez-vous d’où vient cette date si particulière ? Ses origines ne sont pas forcément celles que l’on croit…

La prochaine fête des mères aura lieu dimanche 29 mai 2016. Soit plusieurs semaines avant celle des pères, mais bien après celle des grands-mères. Cette célébration, qui n’est pas liée à la tradition catholique, doit son existence à la promotion des politiques familiales et natalistes qui ont été mises en place en France depuis le début du XXe siècle. Mais ce type de célébration de la maternité existe sous diverses formes dès l’Antiquité. Après diverses tentatives peu concluantes en France, c’est le régime de Vichy qui introduit défintivement la fête des mères dans le calendrier et accompagne ce mouvement d’une vaste opération de propagande.

Aujourd’hui, c’est une loi de 1950 qui ancre la fête des Mamans dans le calendrier, un dimanche qui n’est cependant pas un jour férié. Aujourd’hui, plus de quatre familles sur cinq déclarent célébrer cet événement en offrant un cadeau à une maman.

Quelles sont les origines de la Fête des mères ? Comment la date est-elle fixée ? Quels sont les cadeaux les plus populaires ? Linternaute.com vous donne toutes les explications sur cet événement si cher à de nombreux Français.

EN VIDEO – Des bouquets de fleurs sont livrés toutes les 4 secondes le jour de la fête des mères.

Date de la fête des mères

Comme pour la fête des grands-mères, la date de la fête des mères évolue chaque année, mais la règle est simple. La loi du 24 mai 1950 relative à la fête des mères précise : « La Fête des mères est fixée au dernier dimanche de mai ; si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des mères a lieu le premier dimanche de juin ». Elle a donc forcément lieu entre le 25 mai et le 7 juin, puisque ces deux dates sont disposées à sept jours du 31 mai, dernier jour théorique où peut tomber la célébration. En 2015, la Fête des mères a eu lieu le dimanche 31 mai 2015, puisque ce jour n’était pas celui de la Pentecôte (qui a lieu le dimanche 24 mai). En 2016, ce sera le 29 mai et le 28 mai en 2017.

La fête des mères s’impose progressivement au XXe siècle© MaxRiesgo – Fotolia

La date de la Fête des mères n’est pas la même sur l’ensemble de la planète. En Grande-Bretagne, la fête des mères est célébrée le 4e dimanche du Carême : elle s’est substituée au Mothering day, une fête chrétienne célébrant la « mère église ». Par extension, elle désigne aujourd’hui la fête des mères. En Belgique ou en Suisse, elle est fixée au deuxième dimanche de mai. C’est également le cas aux Etats-Unis. La plupart des pays du monde se sont alignés sur le modèle américain, mais pas l’Hexagone.

Pourquoi ? Pas uniquement par esprit d’indépendance, mais parce que, en France, ce dimanche-là est officiellement et traditionnellement réservé à la pucelle d’Orléans. En effet, en 1920, les députés ont instauré la « fête nationale de Jeanne d’Arc ». Elle a lieu le deuxième dimanche de mai, chaque année, et célèbre la sainte considérée comme héroïne de la patrie. Cette célébration est aujourd’hui tombée en désuétude pour les plupart des Français et des représentants de la République. Le second dimanche de mai peut aussi tomber le 8 mai, jour de célébration de la victoire des Alliés sur les Nazis en 1945.

Fête des mères 2016, 2017, 2018…

En 2016, la fête des Mamans tombera donc le dimanche 29 mai. En 2017, elle sera célébrée le 28 mai. la fête des mères suivante est fixée au dimanche 27 mai 2018. voici les dates de la fête des mère jusqu’en 2025 :

Date de la fête des mères 2016-2025
Fête des mères Dates
Fête des mères 2016 dimanche 29 mai 2016
Fête des mères 2018 dimanche 28 mai 2018
Fête des mères 2018 dimanche 27 mai 2018
Fête des mères 2019 dimanche 26 mai 2019
Fête des mères 2020 dimanche 7 juin 2020
Fête des mères 2021 dimanche 30 mai 2021
Fête des mères 2022 dimanche 29 mai 2022
Fête des mères 2023 dimanche 4 juin 2023
Fête des mères 2024 dimanche 26 mai 2024
Fête des mères 2025 dimanche 25 mai 2025

Dans l’Hexagone, la fête des pères a été fixée en 1952 au troisième dimanche de juin, tandis que la fête des grands-mères, « inventée » dans les années 1980, a lieu tous les ans le premier dimanche de mars.

Origine de la fête des mères

Les premiers cultes en direction des mamans remonteraient à la Grèce antique. Au printemps, on honorait Rhéa, titan féminine, fille de Gaïa (la Terre), d’Ouranos (le Ciel) et mère de Zeus et Poséidon. Une tradition qui se poursuit à l’époque romaine, où Rhéa devient Cybèle. Les célébrations d’Hilaria se déroulaient le 25 mars, et les réjouissances incluaient notamment des processions et des amusements. Le 1er mars, on célébrait également les « matronalia », épouses et mères modèles de l’empire romain : ces messieurs leur devaient argent et cadeaux. Les femmes se rendaient ensuite au temple de Junon pour y déposer des offrandes. Ces réjouissances n’entretiennent cependant pas de lien direct avec la fête des mères telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Envoyez des cartes pour souhaiter bonne fête aux mamans !

Anna Jarvis (1864-1946) © Olairian – Wikimédia Commons

En 1806, Napoléon aurait envisagé la création d’une fête rendant hommage aux mères au printemps, moment de renaissance de la nature. Sans que l’on ne sache pourquoi, l’idée aurait été abandonnée. Elle revient dans l’air du temps au début du XXe siècle. Le mouvement nataliste et hygiéniste veut célébrer le rôle de la mère dans l’éducation des enfants. C’est la commune d’Artas, au nord-ouest de l’Isère, qui revendique l’invention de la fête des mères. Un certain Prosper Roche, homme moustachu et fondateur de l’Union Fraternelle des Pères de Famille Méritants d’Artas (fondée « dans l’unique désir d’apporter un rayon consolateur au foyer de ceux qui plient sous le poids de leur trop lourd fardeau »), organisa le 10 juin 1906 une cérémonie rendant hommage aux mères de familles nombreuses. Ce jour-là, deux mères de neuf enfants reçurent le « prix de Haut mérite maternel ».

Aux Etats-Unis, c’est le vœu formé par une enseignante et féministe américaine, Anna Jarvis, qui sert de point de départ à cette célébration. Le 10 mai 1908, elle organise – dans une église méthodiste de Virginie occidentale – une messe à la mémoire de sa mère, décédée trois ans plus tôt. Elle se lança alors dans une campagne inlassable pour obtenir des soutiens à son idée de journée consacrée aux mamans. En 1914, le président américain Woodrow Wilson inscrit la « Mother’s day » dans le calendrier.

En France, la ville de Lyon organise un « journée des mères » en 1918. Elle rend hommage aux mères ayant perdu leur fils ou leur mari dans les tranchées. Deux ans plus tard, une fête des mères de familles nombreuses est établie. Elle est même reconnue par le gouvernement en 1929. Ces évènements ne rencontrent néanmoins pas un grand succès dans l’opinion publique.

Histoire de la fête des mères

C’est le régime de Vichy qui fait inscrit la fête des mères au calendrier. Après la défaite de 1940, le maréchal Pétain met en place la Révolution nationale, une idéologie rejetant le parlementarisme mais faisant l’apologie de valeurs supposées traditionnelles autour du triptyque « Travail, famille, patrie ». La propagande s’adresse aux mères de famille : « Mamans, la femme coquette, sans enfants n’a pas de place dans la cité, c’est une inutile. La mère de famille y a son rôle parce qu’elle est compétente, c’est sur leurs genoux que se forme ce qu’il y a de plus excellent dans le monde, un honnête homme ».

Après la Seconde guerre mondiale, la fête des mères n’est pas abandonnée. La loi du 24 mai 1950, signée par le président Vincent Auriol, fixe les modalités de la célébration :

Article 1er – La République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères ». Le ministre de la santé publique et de la population est chargé, avec le concours de l’union nationale des associations familiales, de l’organisation de cette fête.

Depuis 2004, c’est le ministère de la Famille qui prend en charge la fête des mères, avec le concours de l’UNAF, c’est à dire de l’union des associations familiales (Familles de France, Familles rurales, Union des familles laïques, etc.). Selon une étude de 2011, réalisée par Ipsos pour Unibail-Rodamco, 81 % des familles célèbrent la fête des mères.

Cadeaux de la fête des Mamans

C’est le grand casse-tête de la fête des mères : quel cadeau offrir ? En moyenne, les Français dépensent 40 euros pour la fête des mères. Le magazine spécialisé dans la distribution LSA a publié un sondage* sur les intentions d’achats des Français à l’occasion de la fête des mères. Les fleurs arrivent en tête avec 56,2 % d’intentions d’achats, largement devant les parfums et cosmétiques (39,4 %), une sortie au restaurant (27,2 %), la confiserie (23,40 %) et les bijoux (21,9 %). Les produits culturels (livres, spectacles, multimédia) recueillent moins d’un cinquième des intentions d’achats des personnes sondées. Selon une autre étude publiée par LSA, près de la moitié des Français attendent les deux derniers jours avant de ce décider pour un présent… De quoi expliquer le succès des roses et autres pivoines. En 2013, les Français ont dépensé 75 millions d’euros chez les fleuristes à cette occasion !

* Sondage Toluna pour LSA réalisé les 17 et 18 mai 2015 auprès d’un échantillon de 2008 personnes.

Critiques de la fête des mères

La fête des mères suscite l’ire de nombreux critiques. La fondatrice du mouvement aux Etats-Unis, Anna Jarvis, dénonçait dès les années 1910, la commercialisation de l’évènement, qui, selon elle, en dénaturait l’esprit. Elle alla jusqu’à organiser des campagnes de boycott des fleuristes ou des fabricants de cartes de voeux. Elle déclara notamment :  « Une carte de vœu ne veut rien dire, hormis que vous être trop faignant pour écrire à la femme qui a fait plus pour vous que n’importe qui dans le monde ».

Autre approche critique, celle des féministes. En 2013, l’association Osez le féminisme écrivait dans sa publication interne : « la Fête des mères, c’est malheureusement et avant tout une victoire du sexisme ». Parmi les griefs, une « conception étriquée de la parentalité ». « Que fait-on alors lorsque l’on a deux  mamans, une belle-mère ou même  une maman décédée ? », s’interroge l’association. Par ailleurs, les origines de la fête renvoient, pour certains, à la fonction de génitrice plutôt que de femme. La « fête des mères de familles nombreuses », telle qu’expérimentée avant-guerre en France, avait par exemple pour ambition d’offrir une récompense symbolique à des femmes pourtant la responsabilité d’enfants multiples et non de participer à la libération des femmes.

 

Source de l’article : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1230833-fete-des-meres-2016-date-cadeau-origine-tout-connaitre-sur-la-celebration-des-mamans/

Donnez votre avis pour améliorer ce blog !
  • Incroyable 
  • Intéressant 
  • Utile 
  • Passionnant 
  • Ennuyeux 

Vous avez aimé ? Likez et Partagez !

Qui suis-je ?

Marie Da Cruz

Fille de pub et de com, Marie Da Cruz est la fondatrice de Mes Clés du Bonheur – Conseils et Astuces pour être Heureux et donner (enfin !) un Sens à sa Vie. Sur son blog, elle partage avec vous ses expériences de vie et son indéfectible optimisme ! Laissez-vous guider, vous ne serez pas déçus…

Si vous êtes intéressés, elle est à votre service  pour établir un partenariat, un échange de liens ou de la rédaction d’articles, publiés et diffusés sur son blog.

Vous les adorez !

Donnez votre avis !

Avis clients de mesclesdubonheur.com

Mes Clés du Bonheur

Elle est pas belle la vie

Ne remettez jamais à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd’hui.

N’oubliez pas de dire Je t’aime et Merci, ces mots si courts et si importants, pour ne pas avoir à dire un jour… « Ah! Si j’avais su !
J’aurais dû lui dire que je l’aimais et que je l’apprécias. »
Moi je vous le dis Je vous aime et Merci. Merci d’être là !

D’autres Conseils !

Instagram

@lesbonnescles sur Twitter

Hellocoton de Femme Actuelle

Pour recevoir en avant-première, tous les Conseils et Astuces pour être heureux !

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez les Conseils et Astuces de Mes Clés du Bonheur en avant-première !

Merci pour le café, vous êtes Super !

cela sert à récompenser le travail accompli sur ce blog !

Soyez le premier à commenter

Laissez-moi un petit commentaire !