Étiquette : rencontres

séduction images1

 L’art subtil de la séduction !

Le Réveillon de la Saint Sylvestre sera bientôt là et avec lui, la fête  et la bonne humeur !

On festoie en l’honneur de l’année passée et de celle à venir, souvent entre amis où là, si vous êtes encore célibataire, l’amour vous attend peut-être !

Cependant, tout cela ne se fait pas sans l’aide précieuse de la séduction ! Mais est-elle la même pour les hommes que pour les femmes ? Entrons dans ce monde subtil d’un jeu de rôles…

La femme et la séduction

Les femmes ont une façon de séduire plus passive que celle des hommes. Plus subtile peut-être aussi. Pour cela, nous usons d’attitudes gestuelles, allant des jeux de regard, à une posture cambrée ou encore à des coudes en appui. Mais que faire si l’homme ne capte pas ces signaux non-verbaux ? Eh bien, n’hésitez pas à faire le premier pas. Sans jouer les femmes fatales, au risque d’effrayer Monsieur, vous pouvez tout à fait l’aborder et engager la conversation. A lui ensuite de prendre l’initiative et de poursuivre le jeu de séduction.

Qu'appelle-t-on un "salaud" ?
Qu’appelle-t-on un « salaud » ?

Vous êtes tombé(e) sur un salaud ?

Oui, on a tous pleuré à cause d’un homme ou d’une femme dans le même genre. On a même planté des aiguilles dans une poupée en pensant à lui ou à elle. Mais sont-ils pour autant des monstres suprêmes ?

 

A quoi reconnaît-on un salaud ?

Son moteur, c’est le départ. Son principe de vie : tailler la route. Pas d’attache, donc. Juste des pauses ici et là, le regard dans le lointain, déjà au port suivant. Quoi de plus irrésistible que ce baroudeur insaisissable, plein de parfums d’ailleurs, dont on ne sait jamais tout, et qui a le don de disparaître avant même que l’histoire ait pu commencer…

Salaud ? Pas forcément, non. Plutôt héros, mais de sa propre cause. Loin de vous et sans vous. En toute liberté. D’ailleurs, il ne vous a rien promis. N’a fait que passer. Forcément, ça fait mal, car c’est pile à ce moment-là qu’on s’enflamme et s’accroche. Mais qu’y peut-il, lui ?

 

L’amour n’est pas l’objet de sa quête. C’est le marin, toujours en partance; la star hollywoodienne, intouchable; le médecin du bout du monde; l’aventurier solitaire… L’homme ou la femme qui se dérobe, celui qu’on n’aura jamais. Un pur fantasme, au fond, et comment le lui reprocher…

 

Pourquoi est-il comme ça ?