Les gens heureux n’intéressent personne

 

Des gens heureux, vous en connaissez ?

vêtements
Le bonheur d’être bien dans sa peau !

Oui, non ? C’est pourquoi, dans ses pages, on y parle souvent de ce qui rend heureux, de tout ce qui peut améliorer notre façon de vivre, en ayant choisi de vivre pour le meilleur plutôt que pour le pire, bien entendu.

Et pour cela, on écrit des tas d’articles ou diffusons des tas de vidéos, destinés à toutes les personnes qui s’y reconnaissent, s’y retrouvent ou tout simplement veulent découvrir comment y parvenir !

Nous avons raison de le faire, bien que les médias foisonnent de sujets actuellement en vogue,  tels que le développement personnel, la spiritualité ou tout ce qui touche à la psychologie humaine.

Toujours est-il que tout est dit, voire redit, sur ce qui nous touche le plus : le Bonheur !

Aujourd’hui, dans cet article de « Mes Billets d’Humeur », j’ai envie de traiter le sujet un peu à l’envers ! C’est-à-dire… On court tous après le Bonheur, certes mais une fois atteint, comment le vit-on ?

Les gens Heureux n’intéressent personne !

Oui, car nous ne nous posons jamais vraiment la question de ceux qui sont Heureux (avec un grand H !) et qui tiennent à le rester.

Le bonheur, une chose simple ?

A priori, cela à l’air bien simple pour eux mais à bien y regarder, qu’en est-il réellement ?

On pourrait croire, en effet, que les gens heureux ont plus de chance ou utilisent une baguette magique qui leur donne cet étrange magnétisme qui attire, fascine, envoûte les autres, envieux parfois de cette force qu’ils possèdent en eux, à surmonter tous les problèmes de la vie ou à dévier tous les obstacles mis sur leur chemin.

joie
Partagez votre joie avec les autres en offrant un sourire, cela rend heureux !

Certes. Les gens heureux ne sont pas à plaindre puisqu’ils sont heureux. Croyez-vous ?

En tout cas, il est certain qu’on leur accorde moins d’attentions qu’à ceux qui semblent malheureux ou ont des difficultés insurmontables.

Le silence des gens heureux

Naturellement,  les gens heureux ne se plaignent jamais, sourient souvent, chantent, ont la pêche tout le temps, semblent invincibles face aux tracas de l’existence, savent pardonner, partagent et échangent socialement, sont toujours de bonne humeur, festoient sans arrêt, voyagent, rigolent, sont rarement malades… Mais qui sont-ils donc ?

Alors pour une fois, je vais vous parler un peu de moi (non, non ! Ce n’est pas une crise d’égo surdimensionné !), de ma propre expérience. Reprenons dans l’ordre.

5 questions posées aux gens heureux

Comment…

  • ont-ils fait pour devenir heureux ?
  • parvenir à être heureux ?
  •  mettre en place cet état ?
  •  font-ils pour le vivre au quotidien ?
  •  garder cet état permanent ?

1°- Pour devenir heureux, il faut avant-tout prendre la décision de ne plus vouloir être malheureux !

Cela peut paraître simple et évident mais ça ne l’est pas, car effectivement, il faut être capable d’effectuer une vraie prise de conscience sur votre situation et donc, votre vie.

Qu’appelle-t-on avoir une « prise de conscience » ?

Les gens heureux vous le diront tous : c’est ne plus être dans l’illusion, ne plus rêver sa vie mais bien au contraire, être capable d’affronter la réalité, (somme toute douloureuse ou injuste), mais bien réelle !

gens heureux
Une prise de conscience est nécessaire pour être heureux…

Cette prise de conscience vous obligera à être face à vos responsabilités, vos malaises, vos souffrances, vos douleurs, vos cicatrices encore mal refermées, vos échecs, vos angoisses, vos peurs du jour et du lendemain…

Elle est là pour vous forcer à admettre que votre situation ne peut plus continuer ainsi, qu’il faut vite faire quelque chose, qu’il y a péril en la demeure, qu’il est temps de réagir, il y va de votre survie et de ceux que vous aimez !

Pour ma part, pendant de longues années, j’ai tout assumé toute seule, avec deux enfants à charge. Je me devais d’être tout à la fois : leur mère, leur responsable, leur soutien, leur éducatrice, leur père défaillant, leur amie ou copine, leur sœur, leur garde-manger, leur ennui… J’étais tous leur « leurs » à eux et à toute heure ! Et puis un jour, j’ai craqué ! 

Premier point commun des gens heureux  : ils en ont « bien bavé » aussi et tout n’a pas toujours été rose !

Lâchez prise sinon…

2° – Une fois ce « lâcher-prise » effectué, vous allez vite vous rendre-compte que parvenir à être heureux est un travail de tous les jours. Ce ne sont pas les quelques moments de bonheur que vous avez ressentis lors de votre prise de décision à être heureux, qui vont suffire à le rester.

Pour le devenir, il n’y a donc pas de place pour l’hésitation, la procrastination ou le laxisme.

Il faut rester vigilant à tout moment, à ne pas tomber dans le piège de revenir en arrière, de laisser-faire ce qu’il n’est plus permis, de fermer les yeux sur l’attitude irrespectueuse de certaines personnes autour de vous, d’accepter tout et n’importe quoi, de ne jamais dire « non », de céder à tous les chantages (affectifs ou autres) qui soient, etc., la liste n’étant pas exhaustive.

Il faut être déterminé à vouloir réussir sa vie, à vouloir être enfin Heureux !

Ne vous armez pas en victime !

lâcher prise
Il faut être déterminé à lâcher-prise pour devenir enfin heureux !

Par conséquent, il faut arrêter d’être une victime ou dans la victimisation permanente !

Je me souviens encore de la douleur ou plutôt de la souffrance que j’éprouvais à chacun de mes refus vis-à-vis des autres ou de la capacité à dire « non » (par faute de moyens la plupart du temps), surtout à mes enfants… Rien n’est plus terrible qu’essayer d’expliquer qu’il faut changer de vie, de comportement, à des personnes qui ne sont pas dans la même démarche que vous.

On a un lourd sentiment d’incompréhension et de solitude face aux regards des autres, qui vous jugent égoïste, irresponsable, téméraire, inconsciente ou tout simplement folle.

Jamais on vous félicitera de votre ambition à vouloir gagner sur l’adversité, la pauvreté ou le misérabilisme qui vous entoure. Peu sont ceux qui vous encouragent ou qui vous stimulent car eux-même auraient peur de franchir le cap, d’aller de l’avant ou de s’en sortir tout bêtement.

Deuxième point commun des gens heureux : il leur faut beaucoup de courage et de ténacité pour aller jusqu’au bout !

Vous êtes sur le bon chemin !

3° – Deux étapes viennent d’être franchies. Bravo ! Vous êtes sur le bon chemin. Toutefois, concrètement, pas toujours facile de mettre en place cette nouvelle conception de la vie.

Il vous faut envisager un changement de situation, plus ou moins facile à réaliser matériellement ou financièrement parlant.

Certes, c’est dur mais une chose est certaine : vous n’arriverez pas à tout assumer en faisant du sur-place  !

Alors, il faudra faire des coupures un peu partout (sentimentales, amicales ou matérielles) , s’astreindre sans doute sur des choses peu nécessaires, déménager éventuellement… En un mot, savoir laisser derrière vous, tout ce qui vous empêchait d’avancer !

Acculée sous les dettes, je n’ai pas eu d’autre choix que celui de quitter ma petite maison office HLM, d’où l’on m’a expulsée avec mes deux gosses ! J’y ai tout perdu : meubles, travail, souvenirs, amis, famille…

J’avais beau travailler à la mairie de mon village en tant que cantinière et femme de ménage, la commune n’a pas fait grand-chose pour m’aider. Il est vrai que je venais de leur annoncer ma démission, épuisée que j’étais par les différents CDD à répétition pendant 7 ans et qui me faisaient gagner à peine 800 euros par mois. Je me souviens avoir fait un jour, le calcul de ce qu’il me restait pour vivre avec les enfants : 1€50  par jour pour trois, une fois les charges réglées !

Et puisque, je travaillais…  les aides étaient aléatoires et minimes dans mon cas.

C’est ainsi que j’ai connu les Restos du Coeur ; je ne les remercierai jamais assez ! Ils m’ont sauvée de la déchéance, du vol ou de la prostitution, de la vraie misère en un mot.

C’est à partir de là que jamais plus jamais,  je retournerais en arrière !

Troisième point commun des gens heureux : nombreux sont ceux qui ont tout perdu et reconstruisent autrement.

Nouvel état d’esprit, nouveau départ

Comment être heureux au quotidien de Marie Da Cruz
Trucs et Astuces pour être heureux au quotidien !

4° – Etre heureux au quotidien nécessite un nouvel état d’esprit. Par exemple, ne plus s’énerver pour des choses futiles ou stupides, ne pas donner d’importance à ce qui ne l’est pas, savoir se maîtriser, garder son calme, se taire quand il le faut, écouter quand on vous sollicite, être disponible, prendre son temps et ne plus courir pour un oui ou pour un non… Bref, des tas de petits changements dans votre comportement d’avant, vous feront faire de grands pas, chaque jour.

Avoir pris la décision d’être enfin heureux vous a inconsciemment rempli de confiance en vous ou du moins vous procure davantage de confiance en vous.

La confiance en soi est essentielle dans ce futur chemin du Bonheur. 

Tous les sentiments ou émotions négatifs qui vous envahissaient auparavant se dissiperont petit-à-petit car ils n’auront plus lieu d’exister en vous. Vos pensées seront positives et attireront inévitablement à vous des personnes ayant aussi ce potentiel à être heureux.  Fini les oiseaux funestes ou de mauvaise augure !

Vous constaterez de vous-même que vous ne les supporterez plus et ferez en sorte de les éloigner, de les fuir  ou tout simplement de ne plus les côtoyer. En cela, vous serez guéri de votre passé, vous serez guéri de vous-même. Une nouvelle personne est née.

Éloignez les prédateurs !

Ma vie sentimentale avait été une catastrophe inouïe. D’échec en échec, j’ai du surmonter tous les démons de la jalousie, de la rage, de la haine, des humiliations, du manque de respect, du manque de tendresse, du manque d’amour… Bafouée, battue, trompée, abandonnée, j’en passe et des meilleures avait fait de moi, une femme aigrie, amère, seule, triste et négligée, parce que déçue et offensée.

Plus rien n’avait de valeur à mes yeux, remplis de larmes et de chagrin. 

L’amour auquel j’aspirais, souhaitais, désirais n’était pas venu frapper à ma porte ou du moins, je le croyais, telle une certitude implacable, qui vous condamne à rester seule jusqu’à la fin de vos jours, cloîtrée dans votre dégoût ou dépit.

Jusqu’au jour où je me suis aperçue que d’avoir changé ma façon d’être, mon comportement et mon attitude envers les hommes (ils ne sont pas tous pareils, non ! non !),  je pouvais encore séduire, être belle, me sentir désirable dans leur regard et partager avec eux des moments forts agréables et intenses.

Aujourd’hui, je vis avec un homme merveilleux, tendre, attentionné et amoureux qui me respecte et me laisse libre d’être celle que je suis ! Il était là, tout près mais je ne le voyais pas, tant que je ne m’étais pas changée moi-même…

Quatrième point commun des gens heureux : ils se servent de leurs erreurs pour en faire leur force !

Apprenez à être heureux

gens heureux
Ayez confiance en vous !

5° – Etre heureux en permanence s’apprend. Je ne parle pas d’un état de béatitude ou de sanctification. Non. Mais se sentir heureux chaque jour, en vivant le moment présent, ce fameux « carpe-diem », en refusant de laisser vos émotions prendre le dessus, en mesurant le chemin avancé, en lâchant-prise régulièrement de ce qui ne va pas ou ne tourne pas rond, en maîtrisant vos impulsions ou votre caractère, en évitant la colère et tous ces sentiments destructeurs qui vous pourrissent plus qu’ils ne vous améliorent… Vous pourrez découvrir la merveilleuse personne que vous êtes !

Cela va faire quelques années que j’ai pris la décision d’être heureuse, quoi qu’il se passe dans ma vie. 

Cela ne veut pas dire que je n’ai plus de soucis ou de problèmes. J’ai aussi mes chagrins lors de la perte d’amis ou de membres de ma famille. Je connais aussi les fins de mois difficiles où il faut s’organiser pour arriver à tout concilier. Tout ne me plait pas forcément et je ne fais pas toujours ce que je voudrais. J’ai un travail « alimentaire » car je ne peux toujours pas vivre de ma passion, qu’est l’écriture et le blogging mais au moins, j’ai un travail…  

L’important aujourd’hui, par conséquent, réside dans le fait que  je suis pleinement heureuse car voyez-vous… Enfin, enfin ! Je suis celle que j’ai toujours rêvé d’ être : Moi !

Soyez libre, soyez vous, soyez heureux !

5ème point commun des gens heureux : ils se sentent libres, aimés, estimés, appréciés, admirés car ils sont EUX -MÊMES !

Voilà. J’espère que cet article vous aura permis de réaliser que « Etre Heureux » n’est pas toujours aussi facile qu’il y parait  !

Avec tout mon amour, je vous souhaite tout le meilleur du monde !

 

 

(c) Marie Da Cruz – Mes Clés du Bonheur Chançay (37) – France

Vous avez aimé ? Likez et Partagez !

Qui suis-je ?

Marie Da Cruz

Fille de pub et de com, Marie Da Cruz est la fondatrice de Mes Clés du Bonheur – Conseils et Astuces pour être Heureux et donner (enfin !) un Sens à sa Vie. Sur son blog, elle partage avec vous ses expériences de vie et son indéfectible optimisme ! Laissez-vous guider, vous ne serez pas déçus…

Si vous êtes intéressés, elle est à votre service  pour établir un partenariat, un échange de liens ou de la rédaction d’articles, publiés et diffusés sur son blog.

Vous les adorez !

Mes Clés du Bonheur

Elle est pas belle la vie

Ne remettez jamais à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd’hui.

N’oubliez pas de dire Je t’aime et Merci, ces mots si courts et si importants, pour ne pas avoir à dire un jour… « Ah! Si j’avais su !
J’aurais dû lui dire que je l’aimais et que je l’apprécias. »
Moi je vous le dis Je vous aime et Merci. Merci d’être là !

D’autres Conseils !

Instagram

@lesbonnescles sur Twitter

Hellocoton de Femme Actuelle

Merci pour le café, vous êtes Super !

cela sert à récompenser le travail accompli sur ce blog !

Horaires & information

Consultation d'une heure par email - 50€
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sur RdV par email
Fermé le dimanche et lundi
Paypal sécurisé

15 Comments

  1. linemourey
    16 novembre 2017
    Reply

    Mon dieu, j’espère que les gens ne liront pas ton article et n’appliqueront rien parce que sinon je suis foutue ! Plus de métier ! Super, merci le chômage, je deviens quoi, moi ?! (humour, humour)
    C’est vrai que parfois, j’aimerai voir des patients heureux. Beaucoup en prennent le chemin 🙂
    https://la-parenthese-psy.com/

    • 16 novembre 2017
      Reply

      Merci beaucoup Line pour ton commentaire qui me fait extrêmement plaisir venant de toi ! Mais ne sois pas inquiète car je ne donne que des conseils et astuces pratiques. Je pense sincèrement qu’un psy reste indispensable à toute pathologie plus grave. Belle soirée à toi et à très bientôt sur le blog, j’espère !

  2. 8 novembre 2017
    Reply

    Merci pour ce bel article. D’une certaine manière il m’a fait pensé à une citation d’Eddie Cantor : « Il m’a fallu vingt ans pour réussir du jour au lendemain ». Il est vrai que nous avons tendance à voir les résultats sans se demander ce qu’il a fallu pour en arriver là. Donc oui, je confirme, le bonheur n’est pas si facile 🙂

    • 8 novembre 2017
      Reply

      Merci beaucoup Michèle pour ton commentaire qui confirme bien que parvenir à être heureux est un travail de tous les jours ! Ton blog est très intéressant et je le recommande. Si tu veux publier sur le mien, tu es la bienvenue !

  3. 3 novembre 2017
    Reply

    Ton article est magnifique et m’a énormément touchée.
    Je me considère aussi comme quelqu’un d’heureux et, bien que je n’ai pas vécu les mêmes expériences douloureuses que toi, je me retrouve dans tous ces points.
    Alors je te souhaite du fond du coeur de garder encore longtemps cet état d’esprit, de ne jamais te laisser abattre, de toujours te relever et voir le positif là où de nombreuses personnes pourraient broyer du noir. Car c’est cela qui fait notre force et j’espère que de nombreuses personnes apprendront aussi à vivre de cette manière.
    Je t’embrasse,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    • 3 novembre 2017
      Reply

      Merci beaucoup Pêche pour ton commentaire plein d’espoir pour toutes les personnes « en mal de vivre » ! Très belle journée à toi et je t’embrasse aussi. Marie

  4. […] sûr, rien ne sera jamais vraiment comme avant. Toutefois,  l’important réside à être heureux au quotidien. Pour cela, vous devrez y travailler tous les […]

  5. 9 novembre 2016
    Reply

    Cet article vient appuyer une de mes convictions les plus profondes : être heureux, ça se décide ! Je te rejoins vraiment Marie, c’est un travail du quotidien, le résultat de notre passé aussi et de nos choix surtout. Un grand merci pour ce partage personnel tout en émotions et en résilience 🙂

    • 9 novembre 2016
      Reply

      Merci Adé de ton commentaire sur ce blog ! Tout comme toi et ton merveilleux blog : http://nosingredientsdubonheur.fr/, j’attache beaucoup d’importance à partager avec les autres tous ces petits secrets du Bonheur !
      Belle journée à toi et bienvenue à Mon Blog est un roman !

  6. 6 novembre 2016
    Reply

    Un article bien agréable à lire, qui invite à la prise de conscience. Je suis contente de découvrir ton blog, il me tarde de lire le reste ! 😀

    • 6 novembre 2016
      Reply

      Merci beaucoup chère nouvelle « aimante » de Mon Blog est un roman ! J’espère que ce blog répondra à certaines de tes questions et qu’il t’apportera d’agréables lectures… N’hésite pas à le partager autour de toi, c’est toujours un plaisir d’accueillir de nouveaux venus et beau dimanche à toi.

  7. Sonia
    3 mars 2015
    Reply

    Bonjour,
    Je trouve que ton article en dit suffisamment long, cela m’a aidé à comprendre certaines choses que je refusais de voir à mon sujet. Je veux du bonheur, mais en même temps j’en ai peur. Maintenant, je crois savoir et comprendre pourquoi. J’espère pouvoir lire d’autres articles au plus vite.

    • 3 mars 2015
      Reply

      Bonjour Sonia ! Heureuse que mon article ait pu t’aider… Prends soin de toi !

  8. 1 mars 2015
    Reply

    Bonsoir Marie, et merci pour ce billet qui m’a permis de mieux te connaître 🙂 Je suis entièrement d’accord avec ta conclusion : être heureux, ce n’est pas ne plus avoir de problèmes ou de difficultés, mais faire ce qu’on aime, être entourée par des personnes de confiance et être soi. Pas si simple, mais tu nous guides bien 🙂 ! Douce soirée à toi.

    • 2 mars 2015
      Reply

      Merci beaucoup Sophia de ta fidélité à mon blog ! Mes pages te restent ouvertes si tu en a envie car découvrir la danse orientale m’a été bien agréable ! Belle journée à toi !

Qu'en pensez-vous ? Laissez-moi un petit commentaire