Ces trucs qui vous mettent mal à l’aise

Les 5 trucs les plus courants pour vous mettre mal à l’aise

Il y a des personnes qui, avant même que vous ayez dit
un mot, sont de véritables spécialistes pour vous mettre
volontairement mal à l’aise, lors d’un rendez-vous, par exemple.

Voici les trucs les plus connus dont ils se servent,
et quelques conseils pour réagir positivement.

** 1. L’attente **

On est souvent gêné par ces petits trucs…

L’heure de votre rendez-vous est dépassée depuis une
bonne demi-heure. Vous attendez, mais rien ne se produit.
Même la secrétaire ne sait plus quoi vous dire !

– Objectif :

Vous mettre dans un état de nerfs qui vous fasse perdre
vos moyens !

– Ce que vous devez faire :

Regardez calmement votre montre, puis levez-vous d’un air
décidé et dites : « Écoutez, j’ai à faire, je reviens dans
une demi-heure » (ou dans une semaine !)

** 2. La chaise **

Lorsque vous pénétrez dans la salle d’attente, on vous
installe sur une chaise trop basse et inconfortable.
Ou, pire, un siège penché vers l’avant.

– Objectif :

En étant mal à l’aise, vous perdez votre confiance en
vous. De plus, en étant plus bas que votre interlocuteur,
vous devez lever la tête vers lui pour parler, ce qui vous
enlève toute autorité.

– Ce que vous devez faire :

En sortant un document, ou, pour expliquer quelque chose à
l’aide d’un geste, LEVEZ-VOUS. Au besoin, retournez votre
siège et adossez-vous contre lui. Si possible, changez de
chaise. Tout cela en restant parfaitement poli !

** 3. Le contre-jour **

On vous place face à une source lumineuse
(lampe puissante ou soleil). Ébloui, vous êtes obligé de
cligner des yeux, de les fermer. Vous voyez mal votre
interlocuteur puisqu’il est assis à contre-jour.

– Objectif :

Vous mettre mal à l’aise et vous empêcher de lire les
expressions du visage. Vous êtes en situation
d’infériorité.

– Ce que vous devez faire :

Déplacez votre chaise. Si vous ne pouvez pas le faire,
dites que vous êtes gêné par la lumière et que vous
souhaitez discuter ailleurs.

** 4. Laisser tomber quelque chose **

Votre interlocuteur vous offre, par exemple, une
cigarette. Dès que vous en prenez une, les autres
tombent du paquet, roulent sur la table et se retrouvent
par terre.

– Objectif :

Vous humilier en vous faisant ramier pour ramasser ce qui
est tombé par terre.

– Ce que vous devez faire :

Ne pas accepter de cigarette ! Si le mal est fait,
alors allez-y très doucement : repoussez lentement et
calmement votre chaise, comme si vous alliez vous baisser
– mais attendez que votre vis-à-vis se baisse lui aussi.

Vous vous affaiblissez en vous courbant tout seul par
terre !

** 5. Le désintéressement **

Il fouille dans ses dossiers, téléphone dans toute la
maison, griffonne des notes !

– Objectif :

Vous montrer combien vous êtes insignifiant à ses yeux,
et, combien de choses plus importantes il a à faire, que
de vous recevoir.

– Ce que vous devez faire :

Taisez-vous ! Votre silence finira par le mettre mal à
l’aise. Il faudra qu’il le rompe, sinon la situation
deviendra gênante. S’il téléphone, levez-vous discrètement
et dites-lui : « Je vais vous attendre dehors pour ne pas
vous déranger ! » et sortez, il arrêtera vite son « cinéma »,
puisqu’il n’aura plus de spectateur.

Quelle que soit la forme choisie par votre interlocuteur,
vous devez toujours garder votre dignité et réagir avec
fermeté, sans la moindre hésitation dans la voix ou dans
votre attitude.

Et n’oubliez jamais : ne faites pas à d’autres ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse.

 

 

Vous pouvez diffuser gratuitement ce numéro de
« communicateurs efficaces » dans votre entreprise,
ou citer un article, à condition de mentionner
le copyright: ©MMXI-267 www.communicateurs-efficaces.com

Ces articles peuvent vous intéresser aussi !

D’autres Nouvelles

A découvrir

Au Fil des Mots

Marie Da Cruz Écrit par :

Marie Da Cruz est Auteure, Rédactrice Web, Blogueuse sur le Bien-Etre, le Bonheur, le Couple, la Famille, les Enfants, le Développement personnel et tout ce qui peut rendre Heureux !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *